il y a 1 an

La confiance, un sujet qui revient en permanence dans l'entreprise...

La confiance, un sujet qui revient en permanence dans l'entreprise...

Acte 1 - Une question de regard :

Notre rapport à nous-mêmes structure nos projections sur les autres. Ainsi, celui qui doute de lui, se méfie des autres. Pour pouvoir faire confiance aux autres, il s’agit d’apprendre à ne pas craindre le regard des autres, et accepter de montrer ses manques et assumer ses erreurs.

Acte 2 - L’envie de prendre le risque : 

Accorder sa confiance est un risque puisqu’on fait l’hypothèse de l’échec. Il s’agit de le gérer progressivement, par étapes. Et régulièrement vérifier que ce risque n’est pas excessif. 

Acte 3 - Balance entre Bienveillance et Exigence :

Bienveillance pour aborder l’autre en respectant sa différence et en se montrant ouvert à son point de vue. Exigence d’exprimer ses attentes, de formuler ses perceptions sous forme de feed-back, de demander des moyens de contrôle. Les bases d’une qualité relationnelle indispensable à la confiance.

Acte 4 - L’imperfection en étendard :

Privilégions la qualité de la relation au jeu social. Soyons simplement authentiques, avec nos faiblesses, nos paradoxes et nos forces, avec notre complétude. Cherchons juste à être exemplaire sur le plan de la relation. C’est faire progresser les gens autour de nous dans leur confiance en eux-mêmes, par des retours sur ce qu’ils font bien, par des encouragements à se lancer dans de nouvelles tâches et par la reconnaissance de leurs contributions à l’équipe.

Acte 5 - Être, c’est être complet plutôt que parfait : 

La confiance en soi n’est pas une réalité, car tout ce que l’on pense de soi est limitant, c’est comment nous la vivons. La confiance en soi ce n'est pas la certitude de réussir et que tout va bien se passer, c'est la sérénité face à l’échec. Se réjouir de ce qui est, c’est être complet.

Et pour conclure...

Si se sentir expert et fiable contribue à nourrir la confiance dans l'entreprise, il n'en reste pas moins qu'il est tout aussi important de pouvoir mesurer sa capacité à entrer dans l'intimité de la relation, tout en restant vigilant aux sujets que l'on peut ou pas aborder.

Et soyez assurés que si vous privilégiez vos motivations et intérêts personnels vous augmenterez votre pouvoir sur l'autre et serez au bord de la rupture dans la confiance que l'on vous accordera.

Alors soyez centrés sur les motivations et intérêts de l'autre, pour une cause plus grande que la vôtre  et LA confiance sera source de croissance.  

 

 

Partager l'actualité