il y a 1 an

Aurores boréales en Laponie , un sacré voyage !

Rencontrer Frédéric Lenoir et les aurores Boréales de la Laponie : des moments forts, inoubliables où l’émotion et la joie nous ont traversées à chaque instant ! L’ouverture à la beauté du monde et la reconnexion à sa nature est le principe même de ce voyage.

Nous avons été invités à nous reconnecter à la nature à chaque instant de la journée. Nous l'avons traversée sous tous ses angles : en traîneau tirés par des rennes mais aussi par des huskies, en marchant sur des lacs gelés, en faisant du ski alpin et du ski de fond, en grimpant les monts enneigés à pied et en raquette, en pêchant sous la glace, sans oublier de nous réchauffer en faisant un feu de bois dans ce grand froid du nord ! 

Nous avions ensuite un temps de de conférence sur la sagesse avant de rencontrer les aurores boréales : un spectacle fulgurant d'émotions de par cette beauté naturelle si éphémère !

A cela s'ajoute des rencontres merveilleuses qui m'amènent à partager mon vécu comme une "sacrée" semaine ou une "semaine sacrée" qui a fait émerger une joie intense ! 

Aurores boréales en Laponie , un sacré voyage !

Qu'est-ce qui fait que la sagesse et la joie sont importantes ? 

La sagesse réunie : la philosophie et la spiritualité, elle remet du sens et de l’expérience au sacré dans la relation et nous rassemble. Un modèle de la sagesse, c’est le petit enfant qui est dans la joie de l’être dans sa capacité à vivre l’instant présent.

La joie est liée à la nature : elle nous récompense en nous donnant la joie de la traverser. Bergson disait : le plaisir est lié à la survie de l’espèce , la joie est la victoire de la vie !

Comment garder cette joie dans notre intériorité ? Est-elle liée à la croissance de l'être, est-elle difficile à construire ?

Frédéric Lenoir nous dit que tout organisme vivant qui grandit en humanité, est dans la joie , car l’homme a besoin d’accomplissement dans sa nature d’être humain et sa singularité. 

La joie individuelle et collective sont indissociables.

Nous devons alors être sensibles à deux indicateurs :

Suis-je dans une augmentation de puissance vitale ? si oui, alors je suis dans la joie.

Suis-je dans une diminution de puissance vitale ? si oui, alors je suis dans la tristesse.

Être présent à notre puissance vitale, c'est être en conscience de ce que je dois ou non ajuster à l'autre, aux autres pour tendre à être dans la joie. 

Voyager,  c'est aller vers soi...être présent à son mouvement de vie. 

Aurores boréales en Laponie , un sacré voyage !

Partager l'actualité