il y a 1 an

Le monde d’après : du fil à retordre ?

Le monde d’après : du fil à retordre ?

Mercredi 31 mars, il est 19h30, les derniers chanceux qui peuvent encore se rendre sur leurs lieux de travail se pressent de rentrer chez eux. Les routes sont encombrées, le métro est plein, chacun attend avec impatience les annonces d’Emmanuel Macron à 20 heures, en direct. Depuis plusieurs jours, les rumeurs vont de bon train autour de ce que pourrait dire le président. Un reconfinement semble être la seule solution pour endiguer le pic épidémique en cours. Un reconfinement qui voudrait dire la prolongation et le renforcement du télétravail alors que des millions de français ne se sont pas rendus dans leur entreprise depuis déjà des mois. Inévitablement, les annonces du président ne surprennent personne. Face à la troisième vague, un troisième confinement est acté et le travail à distance doit être “systématisé“, et tout le monde ou presque l’acte sans faire de vague.

Mais gardez le cap, vous dirigeants, membres du comité de direction, salariés. Bientôt, au plus vite espérons-le, « un certain monde d’avant » pourra reprendre, certainement différemment avec ces nouvelles empreintes que nous aura fait vivre cette épidémie. Bientôt, vous devrez quitter votre domicile pour retrouver l’entreprise. Alors comment préparer ce retour au sein de nos structures, renouer avec le lien social ?

Ne pas perdre le fil…

S’il n’y a pas de lien social, on va à la catastrophe. « Ce ne sont pas les perles qui font le collier, c’est le fil ». Vos perles, ce sont vos collaborateurs, qui parmi certains  d'entre eux souffrent.

La situation, le contexte, les tensions font émerger ce besoin de prendre soin de soi individuellement, mais la splendeur du collier tient par son assemblage, son harmonie, par la mise en lumière et le contraste de chaque perle. En tant que dirigeant, c’est de votre responsabilité que de permettre cette reconnexion, de volontairement faire vivre ce lien social, de permettre de juxtaposer le besoin de prendre soin de soi avec le besoin de prendre soin de l’autre. De favoriser d’abord le « être ensemble », le « être présent à l’autre », le « être présent avec l’autre », de permettre d’être disponible à l’envie, à la vie, passage (ou pas sage) nécessaire pour renouer avec la performance. Faisons mentir Hobbes et sa célèbre phrase « L’Homme est un loup pour l’Homme. » En étant là pour ceux qui nous entourent, laissons-nous la chance de ne pas être des adversaires, des inconnus dans nos structures. Admettons qu’en ces temps compliqués, la solidarité, l’entre-aide, la bienveillance sont au cœur de nos entreprises. Laissons-nous une chance de nous retrouver et prendre le temps se questionner sur notre équilibre de vie, comment chacun peut prends soin de soi et partageons notre vécu.

Sur le fil du rasoir !

Le point de bascule est maintenant : l’impact neuronal, psychique, psychologique ne doit pas être sous-estimé. De plus en plus de gens sont impactés entres autres parce qu’ils ne sont plus nourris par l’autre, et nous l’entendons dans nos accompagnements : « J’ai perdu mon rythme, je sais plus faire du feedback, je n’arrive pas à me remettre en selle, je travaille plus lentement, je perds le fil de mes pensées (tiens, tiens), je n’ai pas très envie de retourner dans l’entreprise ». Si vous laissez aller vos équipes au fil de l’eau, sans ouvrir de ports d’attache pour refaire le plein, vider sa cargaison et en recharger une autre, pour fêter, célébrer, votre culture d’entreprise, votre énergie collective, votre richesse créative, tout cela est en danger !

Plus de fil à la patte ! 

Même si le télétravail apporte aussi certaines satisfactions, même si la vie digitale permet aussi de nombreuses découvertes, même si travailler de chez soi permet aussi d’être avec soi et au sein de son noyau familial, ses effets délétères sont bien là : isolement, ralentissement, solitude, vie sous cloche, distanciation, détachement.

L’engouement autour du retour du beau temps ces dernières semaines prouve bien, comme un sursaut, que nous avons tous besoin de sortir, de voir du monde, de prendre du temps pour voir, interagir avec les autres. Ce besoin doit aussi être satisfait par et dans l’entreprise. 

Filer droit… ou pas !

Très vite, nous pouvons organiser ces moments et vous accompagner pour renouer le lien social : séminaire au vert, événement phygital, atelier festif, promenades conversationnelles, retraite Renouveau… Le respect des gestes barrières et le tout sécurisé est possible, est faisable, soyons ingénieux, créatifs et volontaires !  Parfois, le cadre mérite d’être « décadré » car l’urgence n’est pas de respecter le cadre pour le cadre, mais de se donner les moyens de recréer ces liens qui se sont effilochés avec le temps et dont vous avez besoin demain pour renouer avec la performance.

Rester immobile, c’est se défiler ! Remettez-vous et remettez vos équipes en lien. 

Portons nos pairs, soyons dans la compréhension, le soutien, l’aide, l’entraide. Ne nous défilons pas !

La relation comme fil conducteur

Notre mission c’est d’ôter ces nouvelles barrières au sein de vos équipes, tout en appliquant les bons gestes… du lien social. Ainsi, de fil en aiguille, avec vous, nourrissons ce monde d’après qui a laissé des traces en privilégiant de renouer les relations, de créer du liant, de booster nos énergies, de faire vibrer le collectif.

Partager l'actualité